Publication partenaire

L’aventure du King Ravine (Mont Adams) – 23 avril 2017

*À l’écriture de ce texte a collaboré Jean-Philippe Desrochers

Skier le King Ravine, un secteur escarpé sur la face nord du Mont Adams qui fait partie de la chaîne présidentielle, est dans les plans de mon ami Jean-Philippe Desrochers depuis un certain temps. J’y pense aussi depuis un bout, mais c’est vraiment cet hiver que, tous les deux, nous voulions concrétiser ce projet. D’ailleurs, l’automne passé, j’ai fait la randonnée du Mont Adams par le plancher du ravin, afin de savoir à quoi on peut s’attendre comme excursion en hiver. (Je vous recommande d’en faire autant pour tester votre volonté; il s’agit d’une aventure exigeante. Ayez également la White Mountains Trail Map / Presidential Range de l’AMC en main pour vous orienter dans le réseau de sentiers.)

J’ai donc une bonne idée de l’aventure dans laquelle nous nous embarquons; ça ne sera pas de tout repos avais-je d’ailleurs prévenu Jean-Philippe, quelque peu incrédule par rapport à ma description de l’itinéraire pour se rendre au bas du King Ravine.

Un peu avant 9h, skis sur le dos, nous entamons notre randonnée d’environ 12 kilomètres (aller-retour).

L’approche directe pour se rendre au plancher du ravin consiste à prendre Short Line jusqu’à la King Ravine Trail, intersection où le ravin et ses couloirs se dévoilent dans toute leur splendeur.

Si le sentier Short Line offre une randonnée somme toute sereine, c’est lorsque nous empruntons la King Ravine Trail que les choses se corsent. Cette section est difficile à négocier, avec ses immenses rochers ponctués de trous et avec, en prime, quelques moments de bushwacking à travers le sapinage alpin. Également, le sentier est mal balisé à certains endroits, ce qui ajoute au caractère déroutant de l’aventure.

Pierre négocie un passage dans le champ de roches:

Cela fait trois heures que nous sommes partis du stationnement de la US 2 – avec quelques pauses sur le chemin, notamment pour apprécier les Mossy Falls –  et nous voici enfin au pied des couloirs. Il y a plusieurs couloirs skiables, certains descendables par une voie de contournement, d’autres qui demandent un rappel ou encore un saut au-dessus des glaces.

Il y a néanmoins la possibilité de faire une descente complète en connectant le haut de la Great Gully avec le bas d’un autre couloir qui est juste à sa droite. Ce sera donc l’option que nous choisirons.

Crampons aux pieds, nous entamons la montée du couloir qui totalise environ 500 mètres de dénivelé, avec une inclinaison constante de 35 degrés montant jusqu’à 40 degrés dans la partie supérieure.

Jean-Philippe entame la montée dans la Great Gully:

Pierre environ à la moitié de la montée de la Great Gully:

Arrivés au sommet du couloir, nous prenons quelques instants pour savourer le premier fruit de notre effort, soit le paysage au caractère très sauvage de ce secteur du Mont Adams. Le second fruit de notre effort sera la descente. Jean-Philippe s’élance le premier:

Environ cinq centimètres de neige sont tombés durant la nuit précédente, ce qui adoucit considérablement la surface du couloir. Sans cette neige, la base aurait été assez ferme; de fait, le King Ravine est un versant plein nord, donc la surface tarde à réchauffer. Aujourd’hui, compte-tenu de la température, la fenêtre pour skier les couloirs s’étale de midi à 15:00, soit la période entre le moment où le soleil fait son œuvre sur la neige et le moment où l’ombre vient raffermir à nouveau les surfaces.

La descente du couloir est mémorable. Voici quelques photos:

Sur la photo ci-dessous, où l’on voit Jean-Philippe descendre, remarquez le champ de roches qui forme le plancher du ravin. C’est la section difficile de la King Ravine Trail qu’il faut traverser pour accéder aux couloirs (et retraverser pour en sortir).

Une fois cette descente terminée, Jean-Philippe décide de monter un autre couloir jusqu’au trois-quart pour faire une seconde descente soutenue sur une pente de 40 degrés, alors que pour ma part je décide plutôt de prendre une pause et de me la couler douce assis sur une roche au soleil, sachant que le retour ne sera pas de tout repos.

Jean-Philippe fait de longs virage à la fin du couloir qu’il vient de descendre:

Le retour débute par la traversée du champ de roches. Avec l’épuisement de la journée, nous naviguons plus difficilement que ce matin à travers ce terrain hostile, montant sur les roches, nous frayant un chemin et bifurquant parfois du sentier officiel pour le retrouver quelques mètres plus tard. Une fois cette section terminée, la descente par le sentier Short Line retrouve un côté serein, mais la fatigue de la journée se fait sentir à travers tout le corps, alors que nous atteignons le stationnement vers 18h. Le plaisir de gagner ses virages peut aussi apporter son lot de souffrances, surtout dans une aventure qui se nomme King Ravine.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre Pinsonnault

Son intérêt pour la nature et le grand air se décline en deux principales activités : le ski alpin (sa grande passion) et la randonnée en montagne. Rédacteur professionnel dans la vie de tous les jours, et prenant un malin plaisir à photographier les paysages d’hiver et les skieurs lorsqu'il pratique son sport de prédilection, Pierre aime écrire sur le ski et partager ses expériences, photos à l’appui.

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "L’aventure du King Ravine (Mont Adams) – 23 avril 2017"

Me notifier des
avatar
Photos et images
 
 
 
Soléalie

Vous etes des machines!!! Wow, quelle aventure!

Rodrigue Bélanger

Vous avez toute mon admiration: faut travailler fort pour récolter le fruit!

wpDiscuz