La fin approche au Mont Sainte-Anne – 29 avril 2017

J’arrive au Mont Sainte-Anne en ce samedi 29 avril alors que le ciel se dégage. La pluie qui m’a accompagné sur la route est chose du passé. Il fait déjà chaud et les surfaces du versant sud sont déjà ramollies.

Le constat depuis ma dernière visite, il y a deux semaines: la couverture neigeuse s’est réduite comme peau de chagrin. Du moins sur le versant sud. D’ailleurs, le contraste entre les deux versants est frappant.

Sud:

Nord:

Commençons par le sud. Rare sont les pistes où la marche n’est pas requise, que ce soit au sommet (je pense à L’Espoir, où il faut descendre le mur de roche à l’entrée) ou au bas (La Pichard et la Montmorency, par exemple, nécessitent quelques pas pour se rendre au télésiège).

La Montmorency, entre autres, est tout de même descendable sur toute sa longueur:

Sinon, il y a dans La Crête où il est possible de ne pas enlever ses skis, moyennant un peu de ski de gazon (sans roche), comme le démontre Maxime, un membre de ZoneSki.

Pour le reste, c’est assez aléatoire: parfois on arrive dans une piste et ça ne passe pas – donc il faut marcher – et d’autres fois il reste un petit couloir de neige.

Souvent, dans les stations américaines, des pancartes sont placées pour avertir les gens s’il y a de la marche ou pas dans une piste. Cela aide à faire un choix: certaines personnes n’aiment pas enlever leurs skis durant la descente, alors que d’autres s’en foutent. Tout dépend des individus, mais la station devrait prendre en considération ceux qui choisissent de ne pas vouloir les enlever et les informer.

Bref, la dernière fin de semaine de ski au Mont Sainte-Anne est aussi celle du cirque médiatique: télés, journaux, radios se succèdent au sommet pour faire un reportage en vue de divertir leur auditoire.

Ce que vous ne verrez pas dans leurs reportages:

Avec ZoneSki.com, vous avez toujours le vrai état des conditions de glisse! Petite plogue en passant. 😉

Et passons maintenant sur le versant nord. Julien, un membre de ZoneSki, s’élance vers la Mélanie-Turgeon.

De ce côté, la couverture est complète et toutes les pistes sont ouvertes. La base est ferme, mais la neige humide qui la recouvre rend le ski excellent. C’est ici que ça se passe!

Même dans les sous-bois, la couverture est complète. Aucune roche, aucun découvert… Ce n’est pas peu dire pour un 29 avril!

Pour ce qui est de la température, on a l’impression d’être encore dans un entre-deux: ni vraiment froid, ni vraiment chaud. Cette skieuse a trouvé le juste milieu:

Demain, 30 avril, c’est la dernière journée de la saison 2016-2017 au Mont Sainte-Anne. Profitez-en! Bon ski!

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

Publier un commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
Photos et images
 
 
 
wpDiscuz

À PROPOS DE L'AUTEUR

Pierre Pinsonnault

Son intérêt pour la nature et le grand air se décline en deux principales activités : le ski alpin (sa grande passion) et la randonnée en montagne. Rédacteur professionnel dans la vie de tous les jours, et prenant un malin plaisir à photographier les paysages d’hiver et les skieurs lorsqu'il pratique son sport de prédilection, Pierre aime écrire sur le ski et partager ses expériences, photos à l’appui.