Killington 1er juin 2017 – Une première en 15 ans!

Finir sa saison un 6 mai dans l’est est définitivement trop tôt pour moi. N’ayant pas pu profiter de la la fin de semaine du 13-14 mai au Mont Saint-Sauveur donc je suis resté sur ma faim. Qu’à cela ne tienne, quand on parle des premiers à ouvrir et les derniers à fermer « dans l’est de l’Amérique du Nord », la palme d’or revient à Killington année après année. Pour 2017, on a même eu droit à du ski hier un premier juin, une première pour eux en 15 ans (leur dernière fermeture en juin remonte au 1er juin 2002)! De Montréal, il faut environ 3 heures de route pour rejoindre la station. Les feuilles sont vertes, on a définitivement changé de saison sauf ici, on arrive et une piste est enneigée:

La piste ouverte, la Superstar, a été enneigée d’une couche allant jusqu’à 30 pieds (10m) de base selon la station:

L’embarquement et le débarcadère se faisaient cependant à pied. Il fallait même descendre une vingtaine de mètres au sommet dans la piste assez escarpée avant de retrouver de la neige. La station a même installé des cordes bien utiles parce que ce genre de terrain en bottes de ski est loin d’être évident:

 

Une fois sur la neige, les conditions étaient évidemment de neige printanière avec une base relativement dure et une abondance de bosses molles, pour le plus grand plaisir de vos humbles zoneskieurs:

En vidéo, c’est toujours mieux:

On a même fait une description en direct sur facebook si vous ne l’avez pas déjà vue:

En direct de Killington Ski Resort en ce 1er juin 2017 pour terminer la saison dans l'est!

Posted by ZoneSki.com on Thursday, June 1, 2017

 

La couverture était quasi parfaite à notre arrivée mais donnait en après-midi quelques signes de faiblesse:

L’an dernier, lors de leur dernière journée, il ne restait simplement plus de neige sur la portion du bas de la piste, problème qui n’était définitivement pas présent cette année:

Admirez aussi le contraste des saisons:

La station a même voulu transformer cette journée en gros party: billets gratuits (que je garderai définitivement en souvenir):

DJ sur place, bière et burgers au fromage à 4$:

Tradition oblige, j’ai demandé s’ils faisaient des « doubles ». Mention plus qu’honorable à ce burger:

L’achalandage a été relativement modéré tout au long de la journée. Le ski gratuit en juin est vendeur en Nouvelle-Angleterre, surtout quand on y donne des T-shirts « I skied Killington in June » aux 250 premiers skieurs. Bravo encore une fois pour « la plus longue saison dans l’est » Killington! On est cependant encore loin de leur record de fermeture du 22 juin 1997 (données sur leur site web: http://www.killington.com/site/mountain/mountain-info/snowmaking_snowfall).

Ceci est vraisemblablement ma dernière chronique de la saison, à moins d’une visite surprise dans l’ouest américain où les stations de la Californie ont annoncé être en opération pour la majeure partie de l’été, voire ne carrément pas fermer.

À l’an prochain pour d’autres chroniques!

Bon été et surtout, « Bon ski! »

Vous avez aimé lire cette chronique? Dites-le nous dans les commentaires ci-bas! On aime ça vous lire aussi!

Publier un commentaire

2 Commentaires sur "Killington 1er juin 2017 – Une première en 15 ans!"

Me notifier des
avatar
Photos et images
 
 
 
François Massicotte

Excellent reportage ! Bravo !

En 2003, ils n’avaient pas ouvert en juin pour la première fois depuis de nombreuses années et ça avait été une commotion sur les forums spécialisés. C’est fou de penser que ça aura pris 15 ans avant de revoir une journée d’ouverture en juin !

Marie-France

Quelle splendide chronique cher confrère. . Là je suis tellement jalouse de cette journée que vous avez passé chez nos voisins. . Je vais y remédier pour l’an prochain. . C’est écrit dans le ciel .. Merci pour ce beau moment ! Bon été !
MF

wpDiscuz

À PROPOS DE L'AUTEUR

Julien V Francoeur

En ski, Julien est un adepte de la doctrine « avoir le bon outil pour faire la bonne job »; il est donc l'heureux propriétaire d'une quincaillerie assez élaborée de paires de ski. Il ne sort jamais sans traîner au moins deux paires de skis, histoire de viser toujours le ski parfait pour toute condition donnée, y compris les imprévus!